vendredi 6 mars 2015

Bostocks

La boulangerie où nous allons prépare fréquemment des bostocks avec les restes de cramique (pain brioché Belge aux raisins secs), les garçons adorent et ça fait longtemps que j'avais idée de les réaliser maison, mais je n'ai jamais de reste de brioche . . .  des morfals j'te dis !! 

J'ai donc doublé la préparation de ma dernière brioche mousseline dont j'ai cuit une partie  (± la moitié de cette pâte en quantité)  dans une boite à conserve de récup (capacité 1kg, tapissée de papier cuisson).  Puis, je l'ai cachée deux jours pour la laisser rassir. 

En cherchant une recette j'ai croisé celle de Lenôtre (dans un Elle à table) et une autre de Ladurée.  Petit mix des deux en fonction de nos goûts et résultat au delà de mes espérances, c'est exquis, la brioche délicatement parfumée à la fleur d'oranger est croquante dehors et moelleuse dedans, et cette crème d'amande fondante, un délice.  Je crois qu'à partir de maintenant je vais systématiquement doubler mes proportions de pâte.


Bostocks  :       (pour 8 tranches de brioches rassies de Ø9cm et 2cm d'épaisseur)

80gr de sucre - 160gr d'eau - 1 càs d'eau de fleur d'oranger - 2 gouttes d'arôme naturel d'amande amère - 100gr de beurre à température ambiante - 120gr de poudre d'amande - 2 oeufs - 100gr de sucre - 2 càs de rhum brun - des amandes effilées

Porter l'eau et le sucre à ébullition, laisser frémir une minute, retirer du feu.  Laisser refroidir puis ajouter la fleur d'oranger et l'amande amère, mélanger et couler dans un grand plat.  Déposer les tranches de brioches rassies et laisser reposer jusqu'à ce que tout le liquide ait été absorbé.

Préchauffer le four à 180°

Mélanger ensemble la poudre d'amande, le sucre, le beurre, les oeufs et le rhum jusqu'à avoir une crème homogène.  Couler dans une poche à douille.  Déposer délicatement les tranches de brioches imbibées sur un tapis cuisson, côté mouillé vers le haut.  Pocher la crème d'amande sur le dessus et parsemer d'amandes effilées.  Enfourner pour ± 20 minutes.  La crème d'amande doit être dorée et la brioche croquante sur les bords et légèrement humide au centre.  Laisser refroidir avant de déguster  (cuite le soir elle est parfaite au petit déjeuner). 

3 commentaires:

  1. Je vais essayer de tester ta recette. Je dis essayer car les brioches tout comme chez toi partent très très vite....;-) et ça changera de la brioche perdue....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ici pour avoir des restes de boulange il faut ruser ;-)

      La brioche doit être bien rassie, sèche, le sirop pénètre et parfume, après cuisson la mie est moelleuse mais pas mouillée (pas comme un pain perdu). On adore ça au p'tit déjeuner.

      Supprimer
  2. Hummmmmmm... comme ça a l'air bon !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...